La langue française, sexy malgré elle?